Déclaration de la FSU au CTPA du 12 décembre 2008

vendredi 12 décembre 2008
popularité : 89%

Ce CTPA se tient au lendemain du 10 décembre, alors que les enseignants menaient une 5ème journée d’action contre les réformes du ministère de l’Education nationale.
Alors que les lycées sont de plus en plus inquiets mobilisés autour de la réforme les concernant.
Partout en France, enseignants, personnels, parents, étudiants, lycéens, militants associatifs, citoyens amis de l’école publique font masse pour crier leur exigence d’une école de la réussite pour tous et plus particulièrement aujourd’hui pour un lycée de la réussite.
La FSU dénonce nombre de propositions faites ainsi que la méthode de travail.
une réforme qui s’engage sur fond de réduction sans précédent des moyens budgétaires attribués au service public d’éducation.
Les décisions ne concernent que la classe de seconde et qui ne sont pas encore stabilisées,
Une absence d’annonces sur l’avenir des classes du cycle terminal,
Une réforme en cours qui est précipitée, dans un calendrier trop serré qui ne permet pas les allers-retours nécessaires à un débat approfondi avec la profession et les usagers,
Une réforme faisant fi de réelle concertation avec les organisations représentatives
Une réforme qui au-delà des choix gouvernementaux remette en cause des fondements du service public d’éducation.
Le pays et les jeunes méritent mieux que ce qui se dessine actuellement.
Ce CTPA préfigure la campagne de préparation de la rentrée 2009

Il est intéressant de se pencher sur des règles de 3 « fantaisistes » qui tentent de justifier des suppressions de postes :
Rentrée 2008
• Dans le premier degré : le ministère crée un poste en moyenne pour 45 élèves de plus.
• Dans le second degré : le ministère supprime 1 poste pour 8 élèves en moins.
Rentrée 2009
• Dans le premier degré : le ministère crée un poste en moyenne pour 32 élèves de plus.
• Dans le second degré : le ministère supprime 1 poste pour 9 élèves en moins.

Qu’en sera-t-il dans notre académie ?

"Il n’est pas possible de se désintéresser de ce que coûte l’éducation à la nation et de ce qu’elle obtient en contrepartie des dépenses auxquelles elle consent", déclare X Darcos...

« Vous trouvez que l’Éducation coûte trop cher … essayez l’ignorance » rétorquait déjà Roosevelt

L’avenir de nos élèves doit s’inscrire dans un projet de société.

La FSU a déjà fait le choix d’accompagner la vraie lutte contre l’ignorance.


Contact

FSU AUVERGNE

Secrétaire : Claude Delétang 06 74 03 08 71

29 rue Gabriel Péri
63000 Clermont-Ferrand
Tel : 09 66 83 94 13
Mail : fsu63@fsu.fr

Agenda

<<

2018

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627281234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois