Le gouvernement pratique le dialogue de sourd, il manipule l’opinion et bafoue dangereusement la démocratie !

Les 23 et 28 juin, on continue
vendredi 17 juin 2016
par  FSU 63
popularité : 61%

Interpeller votre Maire pour qu’il mette en place la votation citoyenne dans sa commune afin de pouvoir faire remonter les résultats le 28 juin.

• Le jeudi 23 juin, pendant le débat au Sénat avec des grèves, interpellations des parlementaires, rassemblements, manifestations...
A Clermont-Fd, les organisations syndicales FO, CGT, FSU, Solidaires et UNEF appellent à une manifestation à partir de 10h30, Place du 1er mai, en direction de la Préfecture.

• le mardi 28 juin, date prévue du vote du Sénat, elles appellent à un Rassemblement Place de Jaude entre 11h30 et 14h00 qui se conclura par le dépôt de la votation citoyenne à la Préfecture. Vous pouvez aussi voter en ligne : http://votation.fsu.fr/

D’autres actions se construisent, les arrêts de travail doivent se généraliser. Et cet été, si Hollande et Valls préfèrent toujours jouer le pourrissement en restant autistes et sourds à nos exigences, il faudra rester mobilisés…

L’été social sera chaud, nous poursuivrons le combat… jusqu’au retrait.

Plus de 1300 salari-é-s, jeunes et retraité-e-s du Puy de Dôme ont fait le déplacement à Paris pour montrer leur détermination sans faille lors de la manifestation nationale du 14 juin. Des milliers de salariés, du public comme du privé, étaient en grève dans le département

1 million de manifestant-e-s, dans un cortège massif, dynamique, combatif et revendicatif, toujours pour gagner le retrait du projet de loi Travail et obtenir de nouveaux droits.

{{}}

En surfant sur des violences inacceptables que toutes les organisations syndicales engagées dans le combat pour le retrait du projet de loi EL KHOMRI ont toujours fermement condamnées, en accusant les syndicats, en dénigrant les salariés en grève et en menaçant d’interdire les manifestations, le Premier Ministre manque de sang-froid et de responsabilité. Il glisse sur un terrain totalitaire.

Les organisations syndicales CGT, FO, Solidaires, FSU et UNEF tiennent à souligner l’efficacité du Service d’Ordre commun qui, dans des conditions particulièrement difficiles, a assuré la protection et le bon déroulement du cortège syndical, ce qui est exclusivement son rôle !

Le Premier ministre assimile les manifestants à ceux qu’il qualifie de casseurs et rejette sa propre responsabilité sur les organisations syndicales en leur imputant le climat social qui se détériore. Il veut interdire les manifestations ! Comme si en muselant la contestation, il réglait le problème ! C’est inadmissible ! Depuis le mois de mars, c’est lui qui instrumentalise la violence et les forces de l’ordre afin de jeter le discrédit sur l’ensemble de la mobilisation contre la Loi Travail.

Au-delà de l’émotion provoquée par les dégradations de l’Hôpital Necker, les organisations syndicales CGT, FO, Solidaires, FSU et UNEF rappellent que c’est la politique du gouvernement qui, avec la réforme TOURAINE, asphyxie les hôpitaux, supprime les postes, ferme des services voire des établissements et remet en cause la santé publique !

Le gouvernement refuse d’entendre ! Il cherche à détourner l’opinion publique du cœur du sujet posé par le projet de loi. Les organisations syndicales FO, CGT, Solidaires, FSU et UNEF restent centrées sur les éléments contenus dans le projet de loi qui en l’état sont défavorables aux salariés : l’inversion de la hiérarchie des normes, les accords de développement et de maintien de l’emploi, les conditions de licenciement, le référendum d’entreprise, la médecine du travail.

Comment peut-il continuer de mépriser ainsi l’expression de millions de salarié-e-s, de privé-e-s d’emplois, de jeunes et de retraité-e-s ?

Comment peut-il refuser le dialogue que demandent les organisations depuis des mois ?

Le Président de la République reste silencieux après le courrier des organisations syndicales du 20 mai. Restera-t-il de marbre devant les milliers de votations que lui remettront les organisations le 28 juin prochain ?

D’ores et déjà, dans le Puy de Dôme comme dans toute la France, au contact de la population, dans l’unité d’action, FO, CGT, FSU, Solidaires et UNEF récoltent des dizaines de milliers de votation pour le retrait du projet de loi. Il reste encore quelques jours, nos organisations appellent les salarié-e-s, les privé-e-s d’emploi, les jeunes, et les retraité-e-s à voter massivement.

Depuis quatre mois se multiplient les pétitions, manifestations, grèves, occupations de lieu de travail... le rejet du projet de loi est bien réel et il demeure profondément ancré y compris dans l’opinion publique.

Les organisations FO, CGT, FSU, Solidaires et UNEF appellent à poursuivre les actions revendicatives sous les formes décidées localement et à participer massivement aux journées de mobilisation nationales les 23 et 28 Juin prochains.


Contact

FSU AUVERGNE

Secrétaire : Claude Delétang 06 74 03 08 71

29 rue Gabriel Péri
63000 Clermont-Ferrand
Tel : 04 73 31 24 83
Fax : 04 73 31 76 87
Mail : fsu63@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 octobre 2007 - FSU AUVERGNE

FSU AUVERGNE
Secrétaire : Claude Delétang 06 74 03 08 71
29 rue Gabriel Péri 63000 (...)