Prise de parole de la FSU 63 le 7 octobre à Clermont-Ferrand

mercredi 8 octobre 2008
popularité : 35%

Cette journée se situe dans un contexte d’action syndicale à l’échelle mondiale, avec l’appel de la Confédération Syndicale Internationale et la CES.
A l’échelon national prendre le relais d’une telle initiative s’imposait.
Les syndicats dont la FSU ont appelé les salariés, les retraités et les chômeurs de notre pays aux côtés des salariés, des retraités et des chômeurs de tous les pays à faire du 7 octobre une grande journée d’action pour
le « travail décent ».
Dans tous les pays :

  • les bas salaires,
  • le travail qualifié non reconnu,
  • l’inégalité entre les femmes et les hommes,
  • la précarité et le chômage,
  • l’absence ou le recul de la protection sociale,
  • la remise en cause des droits sociaux,

pays développés ou en voie de développement … dans tous les pays, sans exception : C’EST INDÉCENT !
La France N. Sarkozy n’y échappe pas non plus ! Où là aussi les salariés subissent au nom de la mondialisation une concurrence éhontée !
C’est le moment de s’exprimer : il ne suffit pas de parler de problèmes, il faut exiger des réponses à nos revendications.

Exigeons des réponses sur les questions sociales :
la question de la remise en cause de l’organisation du temps de travail notamment dans les entreprises mais aussi dans les services publics, après l’adoption par le Parlement du projet gouvernemental. Stop à la déréglementation du Code du Travail : C’EST INDÉCENT !

  • la question des Conditions de départ en retraite et niveau des pensions dégradé à la suite des réformes de 1993 et 2003, avec menaces de nouveaux reculs : on ne peut, on ne veut plus cotiser plus pour gagner moins. C’EST INDÉCENT !
  • la question de la Couverture des dépenses de santé par la Sécurité Sociale. Non à l’amputation par les franchises médicales et le déremboursement des médicaments. C’EST INDÉCENT !
    Exigeons des réponses sur les salaires
  • La rémunération du travail est de la responsabilité de l’État et du patronat. L’attente d’une revalorisation des salaires se fait de plus en plus pressante.
    De toute urgence, la politique nationale doit abandonner les faux semblants et apporter des réponses en matière de revalorisation des salaires.
    A l’épreuve de la réalité, le slogan de N. Sarkozy « travailler plus pour gagner plus » a définitivement perdu toute crédibilité.
  • Les richesses créées par les entreprises doivent cesser d’abonder les dividendes des actionnaires, pour enfin bénéficier aux salariés et aux investissements utiles pour l’avenir.
  • 9.3 les mêmes chiffres aux consonances douloureuses du département 9 3 ; 9.3 c’est la part du PIB qui en France en 20 ANS est passé de la poche des salariés aux portefeuilles des actionnaires C’EST INDÉCENT !

De nombreux postes de dépenses connaissent des augmentations importantes sans que les salaires ne suivent.
La situation mondiale de crise économique générée par un capitalisme libéral débridé et entièrement responsable de cette situation, frappe de plein fouet les revenus et les conditions de vie des salariés et des plus démunis. C’EST INDÉCENT !

  • Les « solutions » libérales ne marchent pas.
  • Que la présidente du Medef nous appelle à nous serrer les coudes, C’EST INDÉCENT ! : Ses coudes et nos coudes ne reçoivent pas les mêmes coups !
  • On trouve aujourd’hui de l’argent pour les banquiers mais pas pour les salaires ! C’EST INDÉCENT !

Pour se faire entendre du gouvernement et du patronat,
il faut TOUS ENSEMBLE :

  • renforcer la mobilisation et
  • exiger un autre partage des richesses dans notre pays
  • un autre partage des richesses dans le monde.
  • Cet appel est le droit à un travail décent !
  • Un travail décent cela passe :
  • Par l’accès au travail pour toutes et tous
  • Eradiquer les situations d’esclavage surtout moderne
  • une augmentation des salaires supérieure à l’inflation
  • un véritable développement du pouvoir d’achat
  • une place à une véritable dignité citoyenne
  • une place à une véritable ambition pour chaque acteur de chaque pays
  • un retour à la solidarité
  • la place faite à une véritable démocratie dans tous les pays.

Demain ne meurt jamais
Demain sera ce que nous en ferons.


Documents joints

Cette prise de parole en PDF

Contact

FSU AUVERGNE

Secrétaire : Claude Delétang 06 74 03 08 71

29 rue Gabriel Péri
63000 Clermont-Ferrand
Tel : 04 73 31 24 83
Fax : 04 73 31 76 87
Mail : fsu63@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 octobre 2007 - FSU AUVERGNE

FSU AUVERGNE
Secrétaire : Claude Delétang 06 74 03 08 71
29 rue Gabriel Péri 63000 (...)